François Beaumont

ARTISTE PEINTRE

François Beaumont

DÉMO « CALE SÈCHE »

Croquis, aquarelle ou autre technique

@FrançoisBeaumont

stages de peinture Molines et Novel

“Cale sèche”

Voici un aperçu d’une méthode « empirique » qui peut aider certain-es à mettre en place rapidement un dessin sans trop d’erreurs.

Les deux principales questions face à un modèle sont souvent : Qu’est-ce qu’on peut modifier pour l’améliorer ? Et : quels repères utiles pour ne pas se perdre dans le dessin ?

Je précise que cette « méthode » ne prétend pas se substituer à l’apprentissage académique des proportions du corps humain, de la perspective ect. Mais chacun sait qu’il y a des positions, éclairages et situations trompeurs et difficiles ; et d’autre part, tout le monde n’est pas ouvert à l’apprentissage du dessin par les méthodes classiques et théoriques…

Donc : (avant même de saisir un crayon…) réfléchir à la composition ; puis positionner masses et proportions justes, et ensuite aller vers plus ou moins de détail.

J’ai choisi une mise en couleur rapide à l’aquarelle, mais le même dessin pourrait être finalisé avec d’autres techniques.

ÉTAPES

stages de peinture Molines et Novel

1 - OBSERVER

La 1ere chose à remarquer en regardant la photo, est que sa composition n’est pas super : le bateau occupe trop de place, l’animation est réduite sur la moitié gauche et l’image est coupée en deux par l’étrave du bateau (règle des 1 tiers /3 tiers) . Donc un recadrage s’impose (trait orange sur la photo suivante). J’ai eu aussi envie de descendre un peu le niveau de la colline au loin pour mettre en valeur la lumière sur le dessus du bateau de droite (que j’ai un peu remonté) et sur la casquette blanche.

stages de peinture Molines et Novel

2 - REPÉRER

Les lignes en couleurs montrent des repères, des axes, des équivalences de taille qu’on peut remarquer facilement et  mentalement et choisir de matérialiser, ou pas, sur le papier. Le but est avant tout de ne pas passer des heures sur des détails qu’on devra gommer ensuite car les proportions ne vont pas. Je vois ça souvent et depuis longtemps chez mes élèves, donc j’insiste : situer en 1er la composition, les masses principales, les proportions. Par exemple, là, la silhouette globale de l’homme peut se partager en deux parties égales, la moitié passant pile par le bas du débardeur. Cela évite déjà de faire les jambes trop courtes ou trop longues…

stages de peinture Molines et Novel

3 - L’ESSENTIEL

Pour le personnage central  la ligne verticale (violette sur la photo) du talon jusqu’au au côté de la tête est importante à remarquer aussi, pour ne pas le faire pencher. Les moitiés peuvent se recouper en deux, idem pour les quarts ainsi obtenus, et on retrouve pratiquement les proportions classiques. (Ce n’est pas toujours le cas – dans ce qui apparaît- en fonction des positions, des perspectives…).

stages de peinture Molines et Novel

4 - DESSINER

Les formes se précisent et les repères visuels sont progressivement gommés… 

stages de peinture Molines et Novel

5 - DÉTAILLER , PRÉPARER

Pour le personnage central  la ligne verticale (violette sur la photo) du talon jusqu’au au côté de la tête est importante à remarquer aussi, pour ne pas le faire pencher. Les moitiés peuvent se recouper en deux, idem pour les quarts ainsi obtenus, et on retrouve pratiquement les proportions classiques. (Ce n’est pas toujours le cas – dans ce qui apparaît- en fonction des positions, des perspectives…).

stages de peinture Molines et Novel

6 - PEINDRE

Pour éviter le drawing gum, j’ai mouillé rapidement tout l’arrière plan,  puis peint ciel et mer en une seule étape, en prenant soin de préserver les blancs pour la lumière sur le personnage central et sur les bateaux.

Bleu de Prusse et violet pour le ciel et la partie éloignée de l’eau ; puis mélange dilué bleu de cobalt avec peu de jaune ( ou bleu turquoise etc..) pour l’eau plus proche. Ondulations : B.de Prusse +indigo. Différentes nuances d’outremer, d’indigo, de vert et de terre de Sienne brûlée pour la colline.

Pour le reste : surtout des mélanges Terre de Sienne brûlée, violet et outremer dans des proportions et des dilutions différentes ; Apports de bleu de Prusse dans le bateau de droite, ainsi qu’un mélange jaune , orange et terre de Sienne brûlée (partie haute de la coque)…

Le tout recouvert (quand c’est sec) d’un lavis violet/bleu de Prusse/Terre de Sienne brûlée.